Professionnels
Chercher sur le site
via Google
Apprendre et étudier
AWIPH
Rue de la Rivelaine, 21
6061 Charleroi
Belgique
Tél : 0032 (0)71 20 57 11
Fax : 0032 (0)71 20 51 02

L'intégration scolaire

La Communauté française et la Région Wallonne sont liées par un accord de coopération pour aider dans leur scolarité les jeunes qui présentent un handicap. Par ce nouvel accord, les services agréés peuvent intervenir auprès des jeunes pendant le temps scolaire, en collaboration avec les établissements scolaires. Par ailleurs, la Communauté française a également adopté un nouveau décret en faveur de l’intégration dans l’enseignement ordinaire.

Accord de coopération

La Communauté française et la Région Wallonne sont liées depuis 2003 par un accord de coopération pour aider les enfants handicapés dans leur scolarité, que ce soit dans l’enseignement ordinaire ou dans l’enseignement spécialisé. Cet accord officialise et réglemente les collaborations entre l’enseignement et les services de l’AWIPH afin de soutenir des projets d’intégration scolaire.

En pratique, il impose qu’une convention soit signée entre l’école, la famille et le jeune et qu’elle reprenne les objectifs, modalités pratiques et forme d’évaluation du projet. Ainsi, les services d’aide précoce, d’aide à l’intégration et d’accompagnement peuvent apporter une aide aux jeunes durant le temps scolaire pour leur permettre d’être plus autonomes. Concrètement, les parents d’un enfant handicapé peuvent contacter ces services, qui, en plus de leurs autres missions, peuvent proposer diverses formes d’accompagnement comme le soutien des enseignants dans une activité à l’extérieur ou encore l’aide à la compréhension des consignes en classe.

Les services d’aide précoce, les services d’aide à l’intégration, et d’accompagnement de l’AWIPH sont disponibles pour des plus amples renseignements


  Nouveau décret adopté par la Communauté française

La communauté française a également adopté un nouveau décret en faveur de l’intégration dans l’enseignement ordinaire.

Le jeune peut être intégré dans l’enseignement ordinaire, quelque soit son handicap, et sans avoir fréquenté l’enseignement spécialisé. Il recevra le soutien de l’enseignement spécialisé, dans lequel il devra être inscrit, même s’il suit uniquement les cours dans l’école d’enseignement ordinaire. Cette inscription auprès de l’école d’enseignement spécialisé est requise pour des raisons de comptage et de procédures mais aussi pour permettre la collaboration entre les deux systèmes (ordinaire et spécialisé). Un contrat liera donc l’école d’enseignement ordinaire (dans laquelle l’élève suit les cours) et spécialisé (dans laquelle l’élève est inscrit), les PMS (des deux écoles) et les parents.

Toutes les écoles devront dorénavant inscrire dans leur projet pédagogique les mesures qu’elles sont prêtes à mettre en œuvre pour accueillir des enfants à besoins spécifiques.

En savoir plus

Le VADEMECUM de l’intégration qui précise le cadre politique, les intentions philosophiques du décret ainsi que les modalités pratiques pour la mise en œuvre de projets de partenariat entre les écoles spécialisées et les écoles ordinaires est disponible sur le site de la communauté française à l’adresse suivante :
 
http://www.enseignement.be/index.php?page=26101&navi=2960 [Nouvelle fenêtre]

 

Portail de la Région wallonne
AnySurfer, label de qualité belge pour les sites web accessibles
Facebook
Facebook